Kaozeadenn get Daniel Carré.

D’al lun 16 a viz Kala-Gouiañv 2020 hon eus bet ar blijadur da gaozeal get Daniel Carré, bet kelennour istoer-geo ha brezhoneg, a-zivout ar brezel bed kentañ (liammet get ar programm istoer). Un enklask en deus graet àr ar prantad-mañ dre lizhiri Loeiz Herrieù kaset d’e wreg pa oa-eñ àr an talbenn (tro-dro 600 lizher). E-pad div euriad eh eus bet savet goulennoù doc’hton a-zivout e labour enklask (e-menn en deus kavet al lizhiri da skouer ?), buhez Loeiz Herrieù, buhez ar soudarded àr an talbenn ha buhez an dud (ar siviled) en a-dreñv. Pinvidik eo bet an eskemmoù hag ur bochad traoù zo bet desket get ar skolajidi hag a-drugarez da se o deus komprenet gwell mare ar brezel bed kentañ.

---------------------------------------------

Échanges avec Daniel Carré.

Nous avons eu le plaisir, le lundi 16 novembre 2020, d’échanger avec Daniel Carré, ancien professeur d’histoire-géographie et de breton, sur la première guerre mondiale (en lien avec le programme d’histoire). En effet, il a réalisé des recherches sur cette période au travers, notamment, des lettres qu’échangeait Loeiz Herrieù avec sa femme lorsqu’il était au front (600 lettres environ).

Pendant deux heures, les élèves ont questionné Daniel Carré sur son travail de recherche (comment, par exemple, a-t-il trouvé les lettres ?), sur la vie de Loeiz Herrieù, sur celle des soldats au front ainsi que sur celle des civils à l’arrière. Les échanges furent riches et les élèves ont pu ainsi mieux comprendre ce qu’était la vie des soldats mais aussi des civils pendant la guerre 14-18.

Photo Daniel Carré